“ Marchés à terme et prix des matières premières agricoles : le rôle croissant des positions spéculatives ”. Actesdu Colloque International de Rabat, (avec Nicolas Huchet). A paraitre

30/10/2016

Résumé:

En fréquence hebdomadaire par doubles MCO sur la période 1999-2013, nous montrons que les activités spéculatives sur les marchés à terme des matières premières agricoles sont directement liées à la dynamique des cours sur les marchés physiques correspondants, pourvu que l'on mesure la spéculation par les positions ouvertes par les agents non commerciaux sur les marchés organisés. De façon contre-intuitive, l'exclusion de la période correspondant aux turbulences associées à la crise des crédits hypothécaires à risque renforce ce résultat, a fortiori pour la période récente d'après-crise. Des tests de causalité confirment l'idée suivant laquelle la causalité désormais établie a bien augmenté et non diminué lors de la période récente, malgré une évolution moins synchronisée des cours des matières premières étudiées. Au-delà des enjeux théoriques liés à la formalisation de ces mécanismes, le papier met en évidence l'urgence de les prendre en compte au regard des notions de sécurité alimentaire et de modernisation du secteur agricole, en particulier dans les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.

Mots clés : matières premières agricoles, marchés à terme, spéculation, volatilité, rendement, tests de causalité.

JEL : C22, E32, G12, Q02